Lapis-lazuli


Même si la lazulite est sa composante majoritaire,  le lapis-lazuli est l’agrégation opaque de nombreux minéraux. Il tire son nom du latin « pierre » et de l’arabo persan « bleu ». Sa couleur bleue est attribuée au soufre. Elle comporte très fréquemment une traînée de points d’or de pyrite ou de veines blanches dues à la calcite.

Connu depuis des millénaires, le lapis-lazuli a été très utilisé en joaillerie. Par exemple, dans l’Egypte ancienne, où on l’utilisait pour fabriquer des talismans (scarabées), des bijoux ou des parures mortuaires.

A partir du Moyen-Age jusqu’au début du XIXème siècle, on l’utilisait réduit en poudre comme pigment pour l’élaboration des peintures.

lapis lazuli Audrey Langlois Paris

Ses gisements se trouvent en Afghanistan (dans la région de l’Hindu Kush), au Chili, en Russie (région du lac Baïkal) ou encore en Birmanie.

Pierre de protection par excellence, elle apporterait sagesse et sérénité. La présence de pyrite de couleur dorée décuplerait la vitalité.